LES MARIONNETTES DE LA FRANCOPHONIE

» ... mercredi 18 septembre 2013

Dans le cadre des jeux de la francophonie, plusieurs troupes de marionnettistes de différents pays où la langue française conserve une place importante du fait de leur Histoire concouraient sur la place Garibaldi. Comme c’est à deux pas nous nous y sommes rendus. Occasion d’aborder la question de la francophonie et de découvrir des savoirs faire impressionnants tout en assistant aux spectacles.


Le jeudi 12 septembre.
 
Nous sommes allés voir le spectacle de marionnettes aux jeux de la francophonie.
 

Le spectacle du Cameroun parlait d’un petit garçon qui avait peur d’un caméléon.

Il était parti à la chasse quand soudain il rencontra le caméléon. Il le regarda quand tout à coup il prit tout ce qu’il trouva par terre et lui jeta. Puis il rigolait, dansait. Le caméléon était blessé.

 

Après le caméléon attaqua le garçon qui fut blessé à son tour.

 

 

Les parents du petit garçon arrivèrent.

Le père dit :
"- Qui a fait du mal à mon fils ? Celui qui a fait du mal à mon fils je le tuerai !"
La maman dit :
"- Mon bébé ! Qui t’a fait du mal ?"
Le petit a dit :
"-Le caméléon.
-Tu lui as fait quoi ?
- J’avais peur et je lui ai jeté tout ce qu’il y avait par terre.
- Il faut que tu le mordes sans te blesser."
Il le fit, le mordit sans se blesser... et fut sauvé.
Dylan
Les marionnettes géantes m’ont plu. Il y avait la vieille femme, le vieil homme, l’enfant et le caméléon.
Jamshad
 
 
La mamie géante a dansé avec le papi géant.
Killian
 
Le caméléon avait mordu l’enfant.
Pablo
Les marionnettes sur des échasses étaient les sorcières.
Younès
Des grandes mains bougeaient et dansaient.
Gwenaëlle

Voici le spectacle des vietnamiens.

Il était une fois un monsieur qui faisait des gestes.

Puis une fille s’est mise à jouer du violon.

Les personnes qui étaient chez elles sortaient toutes et dansaient.

 
 

Puis le violon s’est cassé.

Ils ramenèrent tous un violon.

Mais elle montra son violon et un monsieur remis les cordes puis ils dansent et jouent de la musique tous ensemble.

Dylan

La fille qui jouait du violon a cassé une corde.
Killian
 
Il faudrait leur acheter des vêtements de mode.
Anaïs
 
 
 
 
C’était des robots.
Rayan